D’LA BOUE ET DES BARBELES

Non ceci n’est pas la description d’un champ de bataille, quoi que…
Vous avez surement déjà vu sur votre fil d’actualité l’un de vos contact entièrement recouvert de boue, avec pour expression un large sourire attestant la joie d’avoir terminé une COURSE D’OBSTACLE !

Je vais tenter de vous expliquer pourquoi ces courses n’en sont qu’à leur commencement…

Il existe plusieurs courses d’obstacles :
Le Mud Day
La Spartan Race
Le Tough Mudder Rugged Maniac (…)

Je vais m’attarder sur la Spartan Race. Il existe plusieurs distances pour cette course :

– Spartan Sprint 5 Kilometre
– Spartan Super 13 Kilometre
– Spartan Beast 20 Kilometre

Le Réglement Spartan Race est le suivant :
« Il faut avoir 18 ans révolus le jour de la course pour pouvoir participer à la Spartan Super. Si tu ne peux pas passer un obstacle tu devras souffrir en exécutant 30 Burpees. De toutes façons certains obstacles sont « interdit de louper », tu es obligé de passer ces obstacles sinon tu seras disqualifié.

– Passer un obstacle sans l’avoir réussi ou avoir exécuté le nombre de Burpees demandé, entraînera une disqualification. A chaque obstacle, tout au long du parcours, nous avons des arbitres qui vérifient que chaque athlète suit le parcours et passe bien les obstacles. Tu n’es pas autorisé à couper le parcours. Tu peux doubler d’autres concurrents n’importe où (…) »

Ce qui est addictif avec la Spartan Race, c’est la diversité des épreuves et embuches à surmonter pendant la course ainsi que l’esprit d’équipe si vous participer entre amis. Autant de composants qui peuvent vous faire gagner ou perdre du temps et pour lesquels vous devrez vous entrainer au préalable. Une fois l’excitation de la course retombée, on se repasse les moments forts de la course, les obstacles qui nous ont posés problème.

SPARTAN RACE

Une préparation spécifique :
Dans une course classique (10 Km, 20Km…) la seule chose à travailler est son endurance. La course d’obstacle, elle, demande une préparation qui doit prendre en compte la longue distance, les obstacles donc les arrêts et les reprises.

Les obstacles durent en général 40 secondes à 1 minute. Période pendant laquelle vous stoppez brièvement le travail d’endurance pour un travaille de force et d’explosivité. Les reprises sont la clé de cette course. Voilà pourquoi l’entrainement est spécifique. Il est nécessaire de travailler son explosivité et sa force sur des exercices au poids de corps (burpees, pompes (claquées) climber, squat jump…), sa résistance sur 5, 15 et 22 km. Puis de mixer les deux, c’est à dire, courir de 30 minutes à 1h30 en plaçant tous les km ou toutes les 5 minutes 45 secondes d’exercices au poids de corps.
La prochaine Spartan Super à Paris aura lieu en Septembre, j’espère vous croiser sur la ligne de départ ou après la course ! J’essaierais alors de battre mon temps qui est de 1h17 et ma 50e place.
Restez en mouvement !

Nouvelles collections, offres privilèges, dernières actualités...
Abonnez-vous à la Newsletter Patrons !
890985a25d8457ed889a01510dda8387<<<<<<<<<<<<<<